Plumetis joli


Il y a ces tissus que vous achetez et gardez très précieusement, que vous chérissez et que vous laissez sagement dans un coin en attendant LE projet parfait pour lui. En attendant vous le sortez, le regardez, l’admirez, lui répétez combien il est beau. Bref vous retardez le moment difficile où vous allez couper dedans la peur au ventre que le modèle choisit ne soit pas le bon ou qu’il y ai la moindre embûche lors de la création rendant le résultat bien mais pas à la hauteur.
Mon tissu interdit c’était ma jolie viscose plumetis de chez Anna Ka Bazaar, ce joli marine avec ces petites taches de points colorés je l’ai de suite adoré ! Et ce qui fait l’a rendu si précieux à mes yeux c’est qu’il est maintenant épuisé, donc pas le droit à l’erreur !

Après moult réflexion je me suis embarquée dans une dolce vita, mais pas la classique la seconde version avec un haut à bretelles plus fines style débardeur, car je voulais la robe plutôt casual. Sûre de moi, me voilà en train de découper toutes les pièces. Puis derrière la mac tout s’enchaîne vite et bien, la technique de la cuillère n’a maintenant plus de secret pour moi (grâce aux explications parfaite d’Eléonore dans la Datura !) bref je suis confiante. Je fixe la bas froncé et fixe le zip invisible et passe à l’essayage.
Et là…. pouf je retombe de mon nuage toutvabientoutestparfait je sais pas quoi mais un truc me dérange et m’empêche de me dire « Ahhh j’adore j’adore !! »… Les bretelles sont trop fines par rapport au décolleté assez profond…!?? Je mets donc de côtés pour montrer aux copines que je voyaient dans les jours qui suivent. Bilan « non moi j’aime bien, ça ne me choque pas », voilà donc la robe sauvée d’un destin de mise aux oubliettes. Donc je la termine et c’est à vous de juger maintenant !

Plumetis Joli

Plumetis Joli

Plumetis Joli

Plumetis Joli

Plumetis Joli

Plumetis Joli Plumetis Joli Plumetis Joli Plumetis Joli

.
Au final je l’ai porté déjà quelques fois par grosse chaleur elle est très agréable à porter, la viscose est très légère, fluide et douce et ne se froisse pas beaucoup et en re-regardant les photos mon encolure ne me gêne finalement pas tant que ça. J’ai juste l’impression que j’aurai pu trouver mieux comme projet pff ! Place au bilan !
.

Plumetis Joli


Patron : Modèle 104 • Burda Février 2011
Taille : 36/38
Matière : Viscose Plumetis • Anna Ka Bazaar
Modifications : Aucune

Cohérence : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Confort : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Seyant : ♥ ♥ ♥ ♡ ♡

.
Le bilan n’est pas très sévère puisque si on regarde en toute objectivité elle répond à mes critères de cohérence puisque c’est une petite robe féminine et parfaite pour l’été ; niveau confort rien à redire je suis très à l’aise dedans, j’ai juste tendance à retirer la ceinture après le dej ahah ! Par contre là où coince c’est au niveau du seyant… Si vous avez l’oeil vous verrez que le haut de la robe plisse car il n’est pas assez ajusté. Je m’en suis rendue compte une fois le zip posé donc un peu mort pour reprendre les côtés… Autant je suis très souvent courageuse et découdre ça m’est un peu égal car je préfère que ça soit nickel… Mais là grosse flemme et je pense que ça vient du fait que de toutes façons elle ne me donnait pas pleine satisfaction :/
Bon ça ne me choque pas tant que ça, et cette petite robe me plait, mais elle n’est pas aussi belle que j’aurai voulu ! Mais je pense que je suis peut-être un peu dure … ??!

Très belle semaine à vous !

Sevilla ! #3


Et voilà aujourd’hui c’est (déjà) la dernière partie du joli week-end ♥ Après vous avoir amené dans le sud et dans le centre, aujourd’hui on va aller un peu plus au Nord. C’était notre dernière journée et honnêtement la marche sous cette chaleur (en moyenne de 35° quand même…!) commençait à bien nous user, du coup on a pas mal pris le taxi cette journée là mais les tarifs sont vraiment très abordables,5€ à deux pour un trajet qui prendrai 45/60min à faire à pied ça va ! Pourtant je suis une bonne marcheuse mais là c’était trop..!

# Centre : Torre del Oro #

Mais avant de partir tout en haut petit retour entre le centre pour admirer la Torre del Oro (ancienne tour militaire) et sa jolie promenade le long du Guadalquivir. En longeant le fleuve vous avez un aperçu du quartier de Triana avec sa fameuse Calle Betis pleine de petits bars qui permettent de profiter d’une vue imprenable sur le pont Isabelle II. A faire au coucher du soleil !

Torre del Oro Torre del Oro Triana - Calle Betis

.

# Nord : Macarena #

Ensuite on remonte un peu vers le quartier de la Macarena qui se trouve juste à côté de la zone historique de la ville. Je n’ai malheureusement pas vraiment de photos du quartier car comme je vous le disais on était légèrement lessivées ce jour là… Le mieux c’est d’arriver par le haut au niveau de la fameuse muraille almoravide et de redescendre vers l’Alameda de Hercules (qui serait le fondateur mythique de la ville) où petits restos et bars s’enchaînent le long de cette grande allée bordées d’arbres.
On arrive alors ensuite à l’impressionnant Metropol Parasol. Il s’agit d’une structure de bois de 150 sur 75 m, d’une hauteur de 28m², soutenue par six piliers, elle a fait pas mal polémique auprès des Sévillans de par son coût et son emplacement. C’est vrai qu’à première vue cette espèce de champignon géant n’est pas hyper esthétique au milieu de la ville.. Mais son architecture hyper intéressante en fait un monument très sympa à visiter ! Surtout qu’une fois en haut on profite d’une vue sur Séville à 180° !
Metropol Parasol
Metropol Parasol
Metropol Parasol
Metropol Parasol Metropol Parasol
  • Info pratique : Mirador – plaza de la Encarnación - 3€ l’entrée avec consommation offerte au bar

.
Dans le quartier un resto sympa à tester de par ses tapas un peu plus travaillés et assez bon vous avez le Duo Tapas. Le soir très vite le resto devient blindée et surtout sa petite terrasse !

Duo Tapas
  • Info pratique : Duo Tapas – Calle Calatrava 10, Sevilla – Tapas de 2,60 à 3,60€

.

# Nord : la Cartuja #

Ce quartier, est plus particulièrement le monastère de Santa María de la Cuevas, est décrit comme un des incontournables par le guide. Cet ancien monastère a été reconvertit en fabrique de faïence par un anglais au XIXe siècle jusqu’en 1982, 10 grands fours avec cheminées ont alors été installés, ce qui donne au lieu une mixité particulière. Depuis il est devenu le Centre Andalou d’Art Contemporain.
Monasterio de la Cartuja
Monasterio de la Cartuja
Monasterio de la Cartuja
Monasterio de la Cartuja
Monasterio de la Cartuja
Monasterio de la Cartuja
Monasterio de la CartujaMonasterio de la Cartuja
Monasterio de la Cartuja
Personnellement le lieu est sympathique mais pour moi pas incontournable. Sauf si vous êtes fana de faïence dans ce cas le joli mur à mosaïques vaut le détour :) ou si vous aimez l’art contemporain.
  • Info pratique : Monasterio de la Cartuja – 1,80€ l’entrée
× × × × ×

Une fois cette visite je vous conseil d’entrer dans le Jardin Americano et de prendre la petite passerelle fluviale qui longe celui-ci ! C’est hyper agréable comme promenade ! Par contre une fois que vous avez passé la partie « fluviale » ça rejoint un long chemin dont il est assez difficile d’en ressortir, donc mon conseil revenez plutôt sur vos pas ensuite.

Jardin Americano
Jardin Americano
.
On a profité de l’endroit désert pour s’improviser une petite séance photo fun bien sympatique qui donne de jolis souvenirs ! ♥ Et voilà qui clotûre ce doux week-end avec ma meilleure et plus vieille amie dans cette ville superbe, avec de la bonne bouffe et du soleil. Bref le bonheur :)
.
J’espère que la ballade vous aura plu et vous aura donné envie ! Au moins ça aura mis un peu de soleil dans ce week-end orageux… !
Bon week-end !

Anna’s dress


Alors attention j’ai bien choisi d’écrire « la robe d’Anna » et non « la robe Anna » ! Hum la subtile nuance hein, mais c’est parce qu’aujourd’hui je post un vilain copié collé. Bouh bouh j’ai honte mais que voulez vous quand il y a coup de foudre dur dur de résister. Donc pour rendre hommage à celle qui m’a inspiré que j’ai copié je lui donne son nom voilà :) Et cette robe c’est celle-ci, d’abord aperçu sur IG j’étais conquise et une fois postée j’étais juste amoureuse (de la robe pas de Anna hein :p) alors j’ai bien essayé de me la sortir de la tête de me dire « non elle n’est pas dispo trouve autre chose » mais non cette association modèle/tissu faisait boum et c’était comme ça. Alors j’ai tout simplement pris mon air tout gentil et demandé si je pouvais la copier hihi.

J’aurai fini par trouver une autre combinaison car entre les versions de Sandra en chambray et en Liberty et celle de Annie, la tentation est plus que grande ! D’ailleurs une deuxième version est en préparation héhé… !

Donc concernant la réalisation de la robe se fut un ré-gal ! Que c’est agréable de coudre un patron où tout s’emboîte parfaitement, où sur le patron tout est clair et détaillé jusqu’à la position des boutons et pas seulement des boutonnières. Et puis en plus il y a un sew-along très clair ! Par contre perso la méthode employée pour monter le col n’est pas ma préférée j’ai préférée celle-ci, utilisée pour ma chemise, mais c’est tout à fait personnel car les explications restent claires et très bien faites.

J’ai juste apporté une modification j’ai réduit l’ampleur de la jupe car les jupes trop froncées j’ai toujours du mal, et c’est pas flatteur pour les hanches … et puis comme ça dans 1m50 tout est rentré héhé !

Voilà rien à ajouter alors voici mon plagiat :)

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

Anna's dress

(Et puis euh oui j’ai un chaton d’amour ♥ donc pardonnez Yuki pour son étalage de poils sur ma robe, faut dire que ce tissu les attire tout particulièrement et que je m’en suis rendue compte dans la voiture arg!)

Je dois avouer que jusqu’à l’essayage final j’avais très très peur du rendu sur moi…! J’ai eu peur qu’elle fasse partie des robes que j’aime sur les autres mais pas faite pour moi, car elle a un petit côté vintage quand même que je n’étais pas sûre d’assumer. Mes deux robes  dolce vita sont au placard pour ça d’ailleurs… Mais je pense que le côté chemise et le choix du tissu ont évité cela ! Ouf !

Résultat c’est simple je l’adore !! Je trouve cette coupe parfaite et féminine, et je suis ravie du rendu sur moi !
.

Anna’s dress


Patron : Robe Cami • Pauline Alice
Taille : 36
Matière : Coton « Cachette » • Atelier Brunette
Modifications : Seulement 3 boutonnières et 4 boutons posés ; les panneaux de jupes font 70 au lieu de 100 cm

Cohérence : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Confort : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Seyant : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

.
Bon voilà résultat sans appel je l’adore donc pour moi elle est parfaite à tous les niveaux ! Je suis juste tellement frustrée par le temps en ce moment car je n’ai pu la mettre qu’une fois pour l’instant !!

Bref je ne peux que recommander ce patron qui est parfait ! Merci Pauline pour ta rigueur et ton perfectionnisme ! C’est vraiment génial d’avoir des filles comme toi qui se lance et font du boulot de dingue comme ça et qui le font avec tant de passion ♥

Bonne petite semaine (youpi !)